Office de Tourisme

Nos Hébergements

Sur le littoral face à la Baie du Mont-Saint-Michel ou dans la douceur et le vert des collines



Sur nos côtes de la Baie du Mont Saint Michel, la mer monte et descend : 6h pour monter et 6 autres pour redescendre. Il y a donc 2 marées par jour.
Pour se baigner il est préférable d'attendre la marée haute ou alors il faut marcher sur l'estran

La différence de hauteur d'eau entre une pleine mer et une basse mer successive se nomme le marnage. Dans la Baie du Mont Saint Michel le marnage peut atteindre 13 m (
http://marees.free.fr). 

Une explication toute simple du phénomène
parfaite pour les enfants :


La marée est due aux forces qui s’exercent entre les astres notamment entre la Terre, la Lune et le Soleil.

 









Lors de la Pleine Lune et de la Nouvelle Lune, la Terre, la Lune et le Soleil sont alignés. La Lune et le Soleil tirent dans le même sens et leurs forces s’ajoutent ; les océans se déforment beaucoup.

La mer monte très haut puis descend très bas ; c’est une grande marée ou une marée de vive eau. (figure 1 ci-dessous)
En revanche, lors du 1er quartier et du dernier quartier de Lune, la Terre, la Lune et le Soleil forment un angle droit.

La mer monte très haut puis descend très bas ; c’est une grande marée ou une marée de vive eau. (figure 1 ci-dessous)
En revanche, lors du 1er quartier et du dernier quartier de Lune, la Terre, la Lune et le Soleil forment un angle droit.

La Lune tire dans un sens et le Soleil tire dans un sens différent. Les forces se contrarient.
La mer ne monte pas très haut et ne descend pas très bas ; c’est une petite marée ou marée de morte eau.
(figure 1 ci-dessous)




































La preuve que la mer n'atteint jamais chaque jour le même palier, se remarque en observant la laisse de mer (les débris de coquillages, d’algues, les cordages de bateaux déposés par la mer à marée haute) on s'aperçoit qu'elle forme des bandes qui s’étagent sur différents niveaux)
On mesure l’importance des marées en parlant de coefficients de marée. Ils varient entre 20 et 120. De 20 à 70,
c’est une petite marée, de 70 à 80, une marée moyenne et au-delà de 80, c’est une grande marée.
Lors des grandes marées on pratique la pêche à pied sur l'estran ou sur les rochers.
La Baie du Mont-Saint-Michel est le théâtre des plus grandes marées d’Europe. Par forts coefficients la mer recule
de 15 kilomètres en 6 heures.
 
















L’estran en bleu ciel est la partie recouverte ou découverte lors des marées.

LE MASCARET : 
Vague qui se forme lorque la mer remonte les fleuve en roulant sur l'eau douce. Selon la météo, la direction et la force du vent la vague varie de 50 à 100 cm.
Ne manquez pas les spectacle la pointe du Grouin du sud (à Saint- Léonard) 1h30 avant la pleine mer.

LE CHEVAL AU GALOP :
La mer emplit l'estran à une vitesse de 20 et 30 km / h. Victor HUGO parlait d'un cheval au galop, une légende qui fait de la Baie du Mont-Saint-Michel un lieu incontournable.

  




















Sur les falaises, de Saint Jean le Thomas à Carolles, il est intéressant d'observer les mouvements de la marée : par tout petits coefficients, alors que la mer est haute, il n’y a pas d’eau entre le Mont Saint Michel et les abords du rocher de Tombelaine.
Toutefois, à partir du coefficient 70, les bras d’eau s’emplissent. En quelques heures les bancs de sable se réduisent, puis finissent engloutis sous les flots. On comprend comme il est facile d'être pris au piège.

La Baie est truffée de dangers et ce ne sont pas que des légendes.
Le plus sage est donc, de quitter l’estran 3h avant la pleine mer, de s’y promener avec un guide ou encore de regarder le mascaret à pieds secs depuis le Grouin du sud.